Œuvre de synthèse ; cours de Peinture du programme d’Arts visuels

Explorer l’art du palimpseste qui consiste à effacer, faire disparaître entièrement ou en partie, l’image pour créer une nouvelle œuvre. Le support est remployé à maintes reprises en trois étapes.

 

 

Étape 1 : un tableau abstrait

 

 

 

 

 

 

DORE Émilie, Passivité,

Acrylique sur toile montée sur cadre,

2018, 91 cm x 48.5 cm

 

Un tableau abstrait de facture analytique et contrôlé, en combinant les approches d’autoréférentialité et formaliste. Par un travail de procédé processuel, travailler la peinture à l’aide d’outils autres que les pinceaux.

 

Il en est sorti un travail intéressant par le contraste de ce qu’il dévoile, sois les formes abstraites au sentiment expressif, mais réalisé dans des gestes précis et lents. Les formes organiques qui suggère la peinture projetée, a été appliquer en douceur et avec précision à l’aide de plastique souple et les lignes sinueuses qui reflète un geste spontané et vif conçu à l’aide de corde trempée dans la peinture et déposée délicatement sur la toile.

 

Le fond, vibrant d’un paraître simple est constituer d’une trentaine de couches successives de glacis mat de noir et de blanc. Avec une pointe subtile de bleu pour établir un contraste de complémentaire avec l’orangé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 2 : un tableau réaliste inspiré du thème de l’ Unheimlich ( inquiétante étrangeté ) de Sigmund Freud

 

 

DORE Émilie, Surveillance aérienne

Acrylique sur toile montée sur cadre,

2018, 53 cm x 91 cm

L’inquiétante étrangeté du double analyser par Freud. Dans son texte Unheimlich, Freud décrit le facteur comme de la répétition involontaire qui fait paraître étrangement inquiétant ce qui par ailleurs serait innocent, et par là nous impose l’idée du néfaste, de l’inéluctable, là où nous n’aurions autrement parlé que de « hasard ».

Il est étrangement inquiétant et quiconque n’est pas contre l’idée de la superstition sera tenté d’attribuer un sens mystérieux au hasard des deux corbeaux et du fait même sur quoi ils perchent.

 

 

 

Étape 3 : le palimpseste avec un icône ou une symbolique

 

 

DORE Émilie, Horus

Acrylique et graphite sur toile montée sur cadre,

2018, 122 cm x 91,5 cm

 

Le début de la recherche sur la symbolique avec l’œil. Inspirés par la peinture de « Surveillance aérienne », le symbole de l’espion, du voyeurisme.  Dans la recherche initiale, intégrer des yeux et travailler en rapport à 1984 de George Orwell. L’œuvre est communément considérée comme une référence du roman d’anticipation, de la dystopie. La principale figure du roman, Big Brother, est devenue une figure métaphorique du régime policier et totalitaire, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés.

Une piste qui conduit sur la polysémique des yeux, dans lesquels revenait souvent celui de l’œil d’Horus. L’Œil d’Horus est un symbole populaire dans la mythologie égyptienne. Il symbolise la bonne santé, la protection et le pouvoir royal, et on l’appelle parfois Œil de Râ en hommage au Dieu du soleil égyptien. Le symbole en soi représente l’œil droit du faucon, oiseau étroitement associé au Dieu du ciel, Horus. En plus d’un œil et d’un sourcil, on retrouve une larme sous la paupière inférieure qui ressemble à la marque qu’arborent les faucons pèlerins.

Avec ses deux symboliques en tête, il a été peint une interprétation actuelle de ce sentiment de surveillance et en y intégrant une version revue et actuelle du dieu Horus. Garder en évidence la surveillance aérienne de l’inquiétante étrangeté par son double des oiseaux qui fait un rappel intéressant avec le Horus en costard. Leur collision par le propos de pancarte et l’habillement formel d’un garde rapproché apporte au propos sur la surveillance omniprésente dans notre société actuelle.

Une illustration de formes sinueuses, vaporeuses et organiques que j’intègre de plus en plus dans ma démarche d’illustration. Ces vagues en transparence ont été réalisées avec un glacis mat teinté d’une petite touche de blanc coloré. Elles font office ici du mystère qui entoure cette réalité de voyeurismes pour notre bien qui reste encore à comprendre dans sa complexité.

 

 

 

 

  • Type de Projet: Peinture
  • Outils: Peinture Acrylique et Graphite
  • Année du projet: 2018